Biographie

‘Abd-Allâh Althaparro est un français de souche dont les parents sont basques. Converti à l’Islâm suite à un voyage au Maroc en 1985,  il est ensuite parti étudier en 1991 les sciences religieuses à Damas à l’université abou nnôur. Il y demeura 6 ans et y étudia auprès de professeurs tels que chaykh Mouhammad Azzouhayliyy, chaykh Mouhammad Bachîr Almoufachchî, chaykh Nôur addîn ‘Itr, chaykh ‘Abd Alhâdî Kharsah et d’autres. En parallèle des cours à l’université, il suivit des cours dispensés dans des mosquées damascènes, auprès de chaykh Mouhammad Soukkar (tajwîd), chaykh ‘Abd Alqâdir Alarna‘ôut (moustalah alhadîth), chaykh Sâdiq Habannakah (fiqh châfi‘iyy et tafsîr), chaykh Moustafâ Alboughâ (ousôul alfiqh et ‘oulôum alqour’ân) et chaykh Mouhammad Sa‘îd Albôutî (mouwatta’ de l’imâm Mâlik).

Déçu de la méthode d’enseignement occidentalisée des facultés de charî‘ah modernes, il décida, après avoir obtenu avec mention jayyid une maîtrise de droit islamique en 1997, de partir étudier en Mauritanie qui est l’un des rares pays où l’enseignement traditionnel a été préservé. Il resta tout d’abord quelques mois dans l’école traditionnelle de oumm alqourâ où enseignait l’érudit savant chaykh Mouhammad Sâlim Al‘addôud, puis il alla dans l’école traditionnelle d’Annabâghiyah où il étudia jusqu’en 2007 auprès de l’érudit savant chaykh Mouhammad Fâl al‘alawiyy, plus connu sous le surnom de chaykh Abbâh, et des autres professeurs de l’école, chaykh Mouhammad Sa‘îd, chaykh Alamânah, chaykh Mouhammad Bouttâr, chaykh Moukhtâr et chaykh ‘Arafât, qui ont tous été formés directement par chaykh Abbâh.

Pendant les 10 années qu’il passa en Mauritanie, il étudia intégralement les ouvrages suivants : l’âjourrôumiyyah et l’alfiyyah d’Ibn Mâlik (grammaire arabe), tafsîr aljalâlayn (exégèse coranique), noukhbah alfikr d’ibn Hajar (moustalah alhadîth), alwaraqât d’Aljouwayniyy (ousôul alfiqh), ainsi que, pour ce qui est du fiqh mâlikite, le moukhtasar d’Alakhdariyy, almourchid almou‘în d’ibn ‘Âchir, la risâlah d’ibn abî Zayd, et surtout le moukhtasar de Khalîl qui est l’ouvrage central de référence de l’école mâlikite.

Maîtrise de sciences islamiques de l’université lybienne de la prédication islamique,
dont l’antenne syrienne est située dans la mosquée d’abou nnour à Damas.
obtenue avec la mention bien (jayyid) le 15 juillet 1997.

16 commentaires pour Biographie

  1. abdallah dit :

    assalamu aleyykum wa rahmatuLlah,
    qu’Allah preserve le sheikh Althaparro. et qu’Il le retribue. amin
    J’ai une question: j’ai a ce jour 25ans, pratiquant l’islam depuis quelques années, j’ai un grand désir d’apprendre ma religion, et de partir l’etudier.
    Outre le choix de la destination, je voudrais savoir: est-il possible d’integrer une ecole islamique sans diplomes? (baccalauréat, etc)
    Car a chaque fois les conditions d’entrée exigent des diplomes, et je n’en ai aucun. Dois-je reprendre les etues pour ensuite integrer une ecole islamique? ou puis-je trouver des centres islamiques ou les facultés qui accpentent les non diplomés?
    Quand il est parti à Damas, le sheikh abdallah avait-il des diplomes?
    Je souhaiterai suivre un cursus similaire.
    Merci d’avance de votre reponse, elle me serait énormément utile car c’est une question que je pose régulièrement et je n’obtiens jamais de reponses de personne. Cela me permettrait de connaitre les prochaines etapes a accomplir pour aller etudier, chercher une ecole directement ou avoir d’abord des diplomes ici.
    Barakallahufikum, et qu’Allah vous preserve, amin,
    wa salamu aleykum!

    • alfoulk dit :

      wa`alaykoumou ssalâmou wa rahmatoullâhi wa barakâtouh,

      Le chaykh vous conseille de vous rendre sur place pour aller voir directement là-bas. Les modalités d’entrées étaient (sont toujours ?) négociables. Oui, le chaykh avait le bac lorsqu’il s’est rendu en Syrie mais ce n’était pas le cas pour d’autres élèves qui ont pu quand même intégrer l’université, quand bien même les conditions d’admissibilité stipulaient le contraire. Quant aux écoles traditionnelles, comme en Mauritanie, il n’y a aucune condition d’entrée mais il faut connaître l’arabe pour pouvoir suivre les cours (pas de méthode d’apprentissage pour non arabophone comme en Syrie).

  2. Le souvenir dit :

    Salam Alaykoum
    Le cheikh dispense t-il des cours sur la Tariqa Tidjaniya ?

    • alfoulk dit :

      wa `alaykoumou ssalâm

      Non, chaykh `Abd-Allâh ne donne pas de cours sur la tijâniyyah. En revanche un sermon en défense de la tijâniyyah sera prochainement posté sur le site.

  3. ob dit :

    Assalamou aleyykoum,

    J’ai 24 ans, je suis des cours dans lesquels j’apprends à lire et écrire l’arabe mais je ne le parle pas du tout. Je suis attiré par la Mauritanie car ses enseignements semblent de qualité et sont restés traditionnels.

    J’aimerai savoir si il y a des enseignants ou des écoles pas forcement traditionnelles qui enseignent l’arabe aux non arabophone ?

    Peut on apprendre l’arabe en côtoyant simplement les personnes qui sont sur place ?

    Merci d’avance pour vos réponses qui m’éclaireront.

    Wa’ salam

    • alfoulk dit :

      wa`alaykoumou ssalâm

      Comme cela a déjà été dit précédemment, chaykh `Abd-Allâh ne conseille pas à quelqu’un ne comprenant pas l’arabe d’aller étudier en Mauritanie, mais d’apprendre d’abord un minimum la langue en France ou, encore mieux, dans des pays comme la Syrie, l’Égypte ou le Yémen qui ont des méthodes adaptées aux non arabophones.

  4. Cédric Stéphany dit :

    salam ‘alaykum

    Je me permets de faire part de mon désaccord à ce sujet. Je suis moi-même allé en Mauritanie étudier auprès de savants malékites avec un niveau quasiment nul en arabe et je peux vous assurer que la compagnie de ces savants est d’un grand bénéfice en dépit de la barrière de la langue. Sans compter que là où je suis allé certains des élèves étant francophones ont pu m’aider à avancer dans les petits textes d’apprentissage du fiqh.

  5. Nourdine dit :

    Salam Alaykum,

    Cédric, ce que je comprends de ce qu’a dit alfoulk c’est qu’en Mauritanie il n’existe pas de structures véritablement dédiées à l’apprentissage de l’arabe semblables aux instituts que l’on peut facilement trouver en Egypte, en Syrie ou au Yémen.

    Après, cela n’empêche pas des personnes très motivées et persévérantes, comme ce fut ton cas j’imagine, de faire avec les moyens du bord et d’apprendre sur le tas. Cela dit, en ayant déjà acquis l’arabe, l’étudiant qui arrive en Mauritanie peut plonger directement dans l’apprentissage pur des sciences islamiques et notamment la mémorisation des textes qui sont écrits et commentés en langue arabe.

    Wa Allah a`lam.

  6. Karim dit :

    As salam, je veux savoir si la nabaghiya est la meilleur en mauritanie? Bref…. Tout dabord est-ce que nous apprenons a eduquer notre ame et est-ce que la science du tassawuf y est enseigner?

    • alfoulk dit :

      wa`alaykoum assalâm

      Annabâghiyah est la plus grande école traditionnelle par le nombre de professeurs et d’étudiants. Il s’agit également d’une des plus réputées ; quant à savoir si c’est la meilleure, les avis divergeront. Il s’agit d’une école pour adultes, ce qui veut dire chez les mauritaniens qu’on y apprend les diverses sciences islamiques mais pas à mémoriser le Coran, chose que l’on fait dans les écoles pour enfants. L’enseignement qui y est dispensé porte sur les sciences externes et non sur le tasawwouf.

  7. Abdullah dit :

    Barakallah ou fik !

    De plus n’ya t-il pas une madrassa ou l’on peut apprendre le coran en meme temps que le fiqh et est-ce que le Matn de Ibn ‘Achir y est enseigné ?
    Par la suite, pourriez-vous m’indiquer des endroit en France ( si possible) pour apprendre l’arabe et combien de temps est necessaire et quelle est le niveau éxigée à la Nabaghiya.

    Wa salam aleykoum.

    • alfoulk dit :

      assalâmou `alaykoum

      Pour apprendre le coran, il est préférable d’aller dans les pays orientaux comme l’Egypte ou la Syrie.

      Ibn `Achir est enseigné partout en Mauritanie, dont bien sûr à Annabâghiyah.

  8. Maryem dit :

    Salem 3aleikoum
    Je suis mauritanienne d origine ayant toujours vécu en France, malheureusement je n’ai pas eu la chance de vivre en Mauritanie pour profiter de ses enseignements de qualités. Je souhaite savoir si les cours assurer par le cheikh sont uniquement réserve aux hommes sinon merci de m indiquer ses coordonnées. Pouvez aussi m indiquer l adresse des librairies ou des sites ou je peux acheter ses ouvrages barakallah oufikoum

  9. nazeer mektebi dit :

    Assalâmu alykum,
    Allah Exalté dit: ” Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le coeur: sur tout cela, on sera interrogé ” (17:36).
    Le prophete a été interrogé:”est -ce que le croyant ment-il” ? Il répondit:”Non”.

    • alfoulk dit :

      wa`alaykoum assalâm,

      Qu’Allâh nous préserve du mensonge et nous accorde de continuer à l’exposer et à rétablir la vérité en tout chose âmîn.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s